dimanche 25 février 2018

CONCOURS L'élève au coeur de sa réussite -- 1er cadeau : L'éveil de Zoé de Marie-France de Palacio

Je suis ravie de chroniquer le premier livre que j'ai sélectionné pour vous!

Si vous ne l'avez pas encore fait : n'hésitez pas à consulter l'article qui vous donne les clés pour tenter de gagner ce roman époustouflant !



Résumé de l'éditeur


Enseignante respectée, mère et épouse comblée, Zoé est pourtant confrontée à un profond sentiment de mal-être, dont elle ne comprend pas vraiment les causes... C’est alors, comme suscité par le destin, qu’un incident professionnel survient et provoque une déviation sur son chemin tout tracé. Zoé craque, et les choses s’accélèrent. À quarante ans, Zoé décide, bon gré mal gré, de se confronter à la réalité de son moi intérieur, de partir à la recherche de sa véritable identité. Médecines douces, méditation, hypnose, champignons hallucinogènes, voyages spirituels... : ce cheminement-limite la conduira sur des hauteurs escarpées, inattendues, où la nature semble animée, où les repères d’espace et de temps ne paraissent plus si assurés, où les bornes fixées par autrui et elle-même s’effritent pour ouvrir les portes d’un univers insoupçonné. Chenille devenue papillon, elle découvrira que le développement « personnel » n’a de sens que s’il relie à plus grand que soi. Après quinze ans d’enseignement comme Professeur des Universités, Marie-France de Palacio se consacre aujourd’hui à l’écriture dans les domaines historique, littéraire et psychologique. Elle a récemment publié, aux éditions Max Milo, Ta sensibilité te tuera : à travers ce témoignage poignant sur l’hypersensibilité et les troubles bipolaires dont elle a souffert, elle invite à porter un autre regard sur ces « fragilités », qui peuvent devenir une force.

L'auteure


Marie-France David-de Palacio, née en 1969, a été professeur dans l'enseignement secondaire, puis Maître de Conférences et Professeur des Universités, jusqu'en 2015. Elle est l'auteur d'ouvrages universitaires, d'une traduction de l'allemand et de récits historiques (le dernier en date, "L'histoire tragique et véridique du Sieur Simon de Calvy", retrace le parcours romanesque de l'un des plus mémorables aventuriers du XVIIIe siècle, condamné pour bigamie). A la suite d'une crise psycho-spirituelle, en 2013, elle a décidé de quitter l'enseignement et de se consacrer à l'écriture. Elle a relaté cette expérience dans un livre de témoignage paru en 2016 aux éditions Max Milo : "Ta sensibilité te tuera".


Dans le même esprit, son livre "Hypersensibilité et conscience élargie" (éditions Bussière, juillet 2017) met en valeur les aptitudes particulières des introvertis et hypersensibles à explorer leur monde intérieur, mais aussi à développer des capacités métaphysiques insoupçonnées.

Ma chronique

J’avais envie de faire plaisir à mes lecteurs en leur proposant des ouvrages qui les enchanteraient et pour cela je me suis d’abord fait plaisir en les dévorant ! L’éveil de Zoé fait partie de ces livres qui ne laissent pas indifférents : il décrit un mal-être puis les méthodes pour se sortir d’une impasse et offre, à travers l’histoire très touchante de Zoé, des clés, des indices, des pistes ! Un livre à dévorer qui, comme L’élève au cœur de sa réussite, parle d’école, d’enseignement dans le cadre cette fois-ci de la fiction. Merci Marie-France pour ce petit bijou !

Un grand merci aux Editions François Bourin d'offrir ce magnifique ouvrage !



samedi 24 février 2018

CONCOURS L'élève au coeur de sa réussite


Chers lecteurs et lectrices de L’élève au cœur de sa réussite,
Pour vous remercier de votre fidélité, de nos échanges si riches et de vos partages, j’ai eu envie de lancer un jeu-concours !


A la clé, trois ouvrages des Editions Bourin à gagner ! Tous auront un lien avec la littérature, l’enseignement ou les voyages, thèmes essentiels du livre.

Pour participer il vous suffira de poster sur vos réseaux sociaux (et de copier-coller le lien en commentaire ci-dessous) pourquoi vous avez aimé L’élève au cœur de sa réussite et ajouter votre citation préférée. Vous pouvez publier une mini vidéo, un texte, un montage photo, un poster, ce que vous voulez ! Soyez (comme mes élèves :) créatifs !

J’aurai également besoin de volontaires pour constituer un jury.
ça y est : j'ai un premier membre de jury !
MERCI Nathalie Pinson !

Les 3 prix reviendront au message
- Le plus original
- Le plus amusant
- Le plus touchant.


A bientôt pour la découverte des 3 ouvrages que vous pourrez remporter !

Je les chroniquerai petit à petit (1 par semaine, le dimanche : RV demain pour le 1er !)

Vous pouvez dès à présent commencer à participer !

Bonne chance à tous et toutes !


Un gigantesque merci aux 3 auteurs (mystères pour l'instant) et aux Editions François Bourin !


En prévision de l'émission du 2 mars 2018 sur Radio France internationale un Padlet présentant ma classe inversée


Made with Padlet

lundi 19 février 2018

dimanche 18 février 2018

Chronique : Bulles anglophiles pour passer le week-end – Editions Marie Gallicher


J’ai été ravie de recevoir cette anthologie qui, en tant qu’enseignante, passionnée de littérature et du monde anglophone, m’a énormément plu !

J’avais déjà chroniqué le 1er et le 3ème ouvrage de cette anthologie et ai découvert le 2nd avec le plus grand intérêt !

Le fil conducteur de ces trois histoires aux genres complètement différents (humour, science-fiction et thriller psychologique) est leur ancrage en Angleterre. Toutes trois nous dévoilent les Anglo-Saxons sous un autre jour pour notre plus grand plaisir !

Vous retrouverez la chronique du 1er ouvrage : Les Anglo-Saxons pour les nulles par l’exemple ici.

Celui du 3ème : Maison d’artiste, là.

Pediophobia

Descriptif de l'éditrice et auteure
UN UNIVERS SANS INTERNET NI PC NI MOBILES DANS LEQUEL LES RESEAUX SOCIAUX A L'ANCIENNE PEUVENT ETRE SAUVAGES.
Doris Warmson, 8 ans en cette année 1984, a subi un choc : non seulement ses parents ne se contentent plus de se disputer en la laissant se retrancher derrière la porte de sa chambre avec ses jouets, la télé et son chien Sam mais encore sa mère, June, lui annonce qu'elle a été adoptée. Le choc est rude : l'univers de Doris bascule. Elle n'est pas au bout du cauchemar lorsqu'elle découvre qu'une nouvelle venue et ses semblables vont, à leur tour, perturber sa vie.
Bienvenue au temps des années 80 dans un univers "vintage" dépourvu d'Internet, de portables et de réseaux sociaux où, cependant, la communication (ou son absence) reste toujours au cœur des relations.


Ma chronique
A priori, la thématique ne me tentait pas plus que ça, mais je connaissais l’auteure et la trouvait charmante, fascinante et surtout très douée ! Je me suis donc jetée sur cette anthologie !
Je ne l’ai pas regretté un seul instant et l’ai dévorée d’une traite. Cette novella de science-fiction a tout du thriller psychologique quant au suspense, mais en plus elle explore des sujets difficiles tels que l’abandon, le désamour, le divorce, la folie humaine et la folie collective, le danger des extrémismes… La nécessité de la communication et l’importance des relations humaines sont au cœur de cet ouvrage.

Ce livre est un vrai cadeau, un bijou que je recommande à tous !

Une lecture, comme les deux autres, qui nous bouscule mais qui nous fait réfléchir : cela me convient toujours autant !

Interview exclusive de l’auteure

Quel est votre livre de chevet ?
Mon livre de chevet : Lolita de Nabokov, que je lis et relis. Ma dernière trouvaille étant "Le Cercle de Dan Eggers", un roman de science-fiction sur une extrapolation d'une société de réseaux sociaux souhaitant rendre le monde meilleur par la transparence (et le contrôle) des données les plus personnelles (j'aurais, dans les deux cas, aimé avoir le génie de les avoir écrits.)

Quels auteurs vous ont le plus influencée ?
Mes plus grandes influences : Stephen King, Hitchcock, Bloch entre autres et je leur demande pardon de si mal m'en inspirer.

Pourquoi une anthologie ?
L'idée de l'anthologie m'est venue très récemment : j'avais achevé de publier "Maison d'artiste" et j'ai proposé mes services de presse sur la plateforme "Simplement pro". Il me semblait que plusieurs livres étaient d'inspiration anglophile et que je pouvais les réunir au mépris de leurs genres et de leurs formes, pourquoi pas ?
Pediophobia est mon livre le plus ancien, le plus fictif, cependant inspiré par un phénomène des années 80 issu des Etats-Unis : les Cabbage Patch Kids, ce qui veut dire "enfants de choux", d'où Kauliss qui est un mot imaginaire tiré de cauliflower (chou-fleur en anglais).

Quand avez-vous commencé à écrire ?
J'ai commencé à écrire à l'âge de dix-huit ans en ce qui concerne les romans et seize pour les nouvelles. J'ai toujours aimé écrire mais j'aime aussi traduire.

Un grand merci à Marie-Christine Gallicher pour ce SP fascinant et pour sa confiance toujours renouvelée!